HISTOIRE POSTALE DU NORD
Les losanges chiffrés La poste rurale dans le Nord La Feldpost à Valenciennes en 1914-1918 Autres sujets

Le tarif frontalier France-Belgique.

Le département du Nord jouxte sur toute sa limite Est la frontière belge. Depuis longtemps avant l'apparition du timbre-poste, il existait un tarif privilégié appelé tarif frontalier. C'est la convention postale du 27 avril 1849 entre la Belgique et la France qui fixe définitivement les règles du tarif frontalier. Ainsi, une lettre postée dans un bureau français affranchie ou non vers une ville belge dont le bureau de poste se situe dans un maximum de 30 Km (en ligne droite) du bureau français profitera d'un tarif moindre qu'une lettre destinée vers tous les autres bureaux belges.

Extrait de la convention postale du 27 avril 1849 applicable au 1er octobre de la même année.


La circulaire n°16 du 20 septembre 1849 et donne la liste des bureaux français concernés par l'application du tarif frontalier. Pour le Nord, on trouve:
ANZIN, ARMENTIERES, AVESNES-SUR-HELPE, BAILLEUL, LA BASSEE, BAVAY, BERGUES, BERLAIMONT,  BOUCHAIN, CASSEL, COMINES, CONDE-SUR-L'ESCAUT, CYSOING, DENAIN, DUNKERQUE, ESTAIRES, FOURMIES, HAUBOURDIN, HAZEBROUCK, HONDSCHOOTE, LANNOY-DU-NORD, LILLE, MARCHIENNES, MOULINLILLE, MAUBEUGE, MERVILLE, ORCHIES, PONT-A-MARCQ, LE QUESNOY, QUESNOY-SUR-DEULE, ROUBAIX, ST-AMAND-LES-EAUX, SECLIN, SOLESMES, SOLRE-LE-CHATEAU, STEENVOORDE, TOURCOING, TRELON,  VALENCIENNES, WAZEMMES, WORMHOUDT.


Cette convention est renouvelée en décembre 1857, le poids du premier échelon passe cependant de 7.5 g à 10 g.
Extrait de la convention postale franco-belge du 3 décembre 1857 applicable au 1er avril 1858 ( Bulletin mensuel des Postes n° 31).


Lettre de Valenciennes pour Peruwelz affranchie à 20 c(Convention du 1/04/1858). Timbre PD signifiant "Payé jusqu'à destination".
Lettre de Crespin pour Alost affranchie à 20 c(Convention du 1/04/1858). Le bureau de Crespin n'apparaît pas dans la liste de la convention d'avril 1858, car ce bureau n'était pas ouvert à l'époque. Cependant, ici, le port frontalier n'aurait pas dû s'appliquer, car Crespin et Alost sont séparés plus d'un centaine de kilomètres. La lettre n'a pas été taxée.
Lettre de Seclin pour Tournai. Le bureau de Seclin a apposé son timbre PD(Payé jusqu'à destination), mais pas suffisamment appuyé. L'ambulant de Lille à Paris a renouvelé cette frappe avec son modèle de timbre PD.
Lettre de Condé sur l'Escaut pour Tournai.

Le 27 février 1865, une nouvelle convention est signée, mais les modalités du port frontalier demeurent les mêmes.


Extrait de la convention postale franco-belge du 27 février 1865 applicable au 1er janvier 1866( Bulletin mensuel des Postes n° 123).

Lettre de moins de 10 g de Maubeuge pour Wasmes affranchie à 20 g(Convention du 1er janvier 1866).

Lettre de plus de 10 g affranchie à 40 c d'Escaupont pour Wasmes. Cette lettre a été mis dans la boîte mobile du courrier d'entreprise effectuant le chemin de Valenciennes à St Amand les Eaux.

Lettre de Solre le Château pour Beaumont.
Lettre d'Estaires pour Ypres.



inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net
English version Me contacter Club Philatélique de Valenciennes Sites favoris Accueil

 
Web   Ce site
© 2014 Emmanuel LEBECQUE