HISTOIRE POSTALE DU NORD
Les losanges chiffrés La poste rurale dans le Nord La Feldpost à Valenciennes en 1914-1918 Autres sujets

Les bureaux de poste du Nord.

Par le nombre de ses bureaux de poste, le département du Nord est un des plus gros Départements. Entre janvier 1852 et mars 1876, il existait 112 bureaux. Ce nombre important de bureau peut s'expliquer par l'importance industrielle et commerçante de ce département.
Par ailleurs, il est à noter que pendant cette période, ce Département portait le numéro départemental 57 et non 59 comme aujourd'hui.

Historique.

L’époque des Losanges Chiffrés marque la fin des tâtonnements de la Poste en matière d’annulation des timbres-poste. Dès 1849 et l'apparition du timbre-poste en France, la Poste est passée de l’oblitération avec les « moyens du bord » (traits de plume, cachets à date, cursives, griffes diverses) à la grille muette qui n’a durée que 3 ans et enfin aux losanges Petits Chiffres de 1852 à 1862 et Gros Chiffres de 1863 à 1876.

Lettre de Cassel affranchie avec un n°3
Au 15 janvier 1849, le bureau de CASSEL ne possédait pas encore de grille pour oblitérer les timbres-poste.Il s'est servi de son timbre à date

C’est ainsi que la Grille apparaît à la mi-Janvier 1849.Celle-ci devait apparaître avec le timbre-poste, mais des retards de fabrication feront qu’elle sera distribuée dans les bureaux dans la deuxième quinzaine de Janvier 1849.

Oblitération grille "muette".
De la 2ème quinzaine de janvier 1849 au 31 décembre 1851, les bureaux de poste français ont utilisé la grille comme moyen réglementaire d'annulation des timbres-poste.

En fin d’année 1851, l'Administration décide de réactualiser sa nomenclature des bureaux et décide par là même de changer de moyen d'oblitération.
A partir de  janvier 1852, les timbres-poste sont annulés par le losange "Petits Chiffres".Ce losange se compose d'un losange de points au centre duquel se trouve le numéro du bureau dans la nouvelle nomenclature des bureaux de poste (ancêtre du code postal).

On pense souvent que la date "officielle" de l'utilisation des losanges
"Petits Chiffres" est le 1er janvier 1852, mais en fait cette date est la date de la circulaire annonçant l'apparition de ce timbre oblitérant.
Les losanges "Petits Chiffres" sont arrivés dans les bureaux dans le courant de la première quinzaine de janvier 1852.


Extrait de la circulaire n° 77 du 1er janvier 1852.

En 1862, la Poste travaille à la refonte de sa nomenclature des bureaux et à la création d’un nouveau timbre oblitérant ; le losange "Gros Chiffres" . En effet, les Petits Chiffres sont jugés trop peu lisibles du fait de leur taille, mais aussi du fait qu’ils s’encrassent assez rapidement. Les marcophiles savent bien comme il est difficile de trouver de très belles frappes de losanges Petits Chiffres .
Les "Gros Chiffres" devront être utilisés dès le 1er janvier 1863 (certains bureaux les utilisèrent dès décembre 1862). Après près de 13 ans de service, les losanges "Gros Chiffres" cessèrent d'être utilisés fin mars 1876. L'instruction n° 193 dans le Bulletin Mensuel n° 84 de mars 1876 a été reçue à des dates différentes d'un bureau à l'autre. De ce fait, la date de fin des losanges "Gros Chiffres" peut être différentes pour chaque bureau. En général, on considère qu'une utilisation est tardive après le 28 mars et trés tardive après le 1er avril 1876.
D’autre part, dès 1871 et l’annexion par la Prusse d’une partie des départements de l’Est, les numéros des bureaux annexés sont sans emplois. Ces Gros Chiffres seront ré-affectés aux  bureaux créés dès 1873.
Ils sont nommés par les collectionneurs  « remplaçants » d’Alsace-Lorraine. A titre d’exemple, dans le Nord, les bureaux d’AVESNES LES AUBERT, BAUVIN, LOMME, MONTIGNY EN OSTREVENT, SAULZOIR et THUMERIES ont utilisé ces  Gros Chiffres  remplaçants.

Parallèlement à la création de la 2
ème nomenclature de 1862 , l’Administration décide que chaque bureau devra envoyer son losange Petits Chiffres ainsi que son timbre de descriptif de chargement au bureau dont le nouveau numéro d’ordre correspond à ce losange. (Bulletin Mensuel n° 88, Décembre 1862).

Une liste d’échange et une procédure devait être mise en place dans les jours qui suivirent. Le bulletin mensuel précise même que  « L’ancien timbre oblitérant dont l’échange aura été opéré, (...), sera utilisé en cas de mise hors service de celui qui va être incessamment fourni par le bureau du matériel ». En pratique, de nombreux bureaux n’ont jamais fait l’échange des timbres oblitérants, par négligence sans doute.
Cependant, on peut penser  que les timbres de descriptifs de chargement ont bien été échangés car il s’agissait d’un matériel important et vital pour le service. Par ailleurs, le Bureau du Matériel n’aurait pu fournir à tous les bureaux de nouveaux timbres descriptifs de chargement , il était déjà très pris par la fourniture des losanges Gros Chiffres. Il est également  vraisemblable que le Bureau du Matériel envoya son stock résiduel de Petits Chiffres aux bureaux correspondants.

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net
English version Me contacter Club Philatélique de Valenciennes Sites favoris Accueil

 
Web   Ce site
© 2014 Emmanuel LEBECQUE